Le Chien Rose

Un grand n'importe quoi dans la tradition des grands n'importe quoi du net
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kill Bill

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1613
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Kill Bill   Sam 9 Oct - 20:52

Excusez mais là je remet une critique écrite sur Mad... désolé la flemme (et le boulot !!)

Vala, j'ai vu ça ce matin, bin c'est vrai que le premier m'avait laissé une sacrée impression... de nostalgie, et cette nostalgie avait sérieusement contribué à mon enthousiasme. Toutes mes joies de gosses découvrant le cinéma populaire était là, à commencé par cette façon de filmer, cette usage de la pelloche comme un matériau en soit, ainsi qu'elles est par exemple utilisé lors du chapitre Pai Mei. Le côté baveux et bien entendu les zoom foireux si cher au cine de H.K des années 70, sans compter enfin la musique pop totalement à contre emploi de la scène qui est aussi une signature de ce cinéma là.
Le second volet passe aux choses sérieuse, je n'ai pas du tout trouvé ces dialogues tarantinesques dans le sens superficiel, j'ai même eu le sentiment que pour la première fois Q.T nous parlait de lui, ou plutôt de sa mère dans la relation entre Kidoo (B.K... pas mal trouvé les initiales de la Mariée... Be Kill or Kill Bill... huhu) et Bill le Père, puisque donc Tarantino a été élevé par sa mère, enfant unique qui s'il on en croit ses bio vénérait celle ci. Il s'agit bien d'une relation de divorce, d'amour et d'égoïsme masculin. D'ailleurs la gamine qui veut voir Shogun Assassin, n'est-ce pas la version de Q.T avé môman ? Bon ça va pas tourner psychanalyse du pauvre, mais enfin... c'est un peu le sentiment que m'a fait cette longue discussion de fin.
Quand au viejo, bin c'était un bonheur de voir Parks dans deux rôles différent, le sheriff bouseux, et l'ordure onctueuse, ça donne toute la dimension de l'acteur, et surtout tous les tics, les petits trucs que celui ci va emprunter pour composer son personnage, comme par exemple cette façon de cligner des yeux du vieux macro et la fixité de son regard. Cela dit pour ceux qui pérore encore que Q.T n'a pas d'univers propre, c'est quand même marrant cette constance qu'on trouve dans ses films, par exemple K-Billy superstar of the seventee's, dans le Reservoir Dog, les initiales de la mariée, le titre du film, et le terme Texas Funeral qui est un des titres d'une chanson sur la la B.O du film qu'il a produit et joué pour Rodriguez from dusk till dawn.... Bien là je sent qu'il y a les trolls de l'expertise cinématographique qui vont me hurler dessus en me disant que K.B hein c'est aussi un truc pour les rosiers...
Alors je passe.... et j'ai hate de voir les deux à la suite, ce qui devrait pouvoir se faire d'ici peu j'imagine.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redux
Franck Provost, le coiffeur des stars
avatar

Nombre de messages : 673
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Un beau fauteuil en osier
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Kill Bill   Dim 10 Oct - 10:26

J'ai découvert les deux volumes avec très peu d'intervalles entre les deux et le moins que l'on puisse dire et que je n'ai pas du tout compris l'engouement autour de ce film.
Les hommages et clin d'oeil au cinéma qu'aime Tarentino sont tellement nombreux(il y a presque que ça), que cela en devient parodique et qu'on se contrefout de ce qui se passe à l'écran.
D'ailleurs, voir les deux à la suite doit être assez bizarre dans la mesure où ils sont complètement différents.
Kill Bill participe pour moi au cinéma de l'esbrouffe, ne véhicule aucune émotion et, au final, m'indiffère totalement.

_________________
-" J'ai été le tout premier musicien absolument incompétent de l'histoire du rock".
Brian Eno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melvie
Chieuse Pro
avatar

Nombre de messages : 916
L'endroit où j'ai mes fesses posées : sur le chien pink en train de me défouler
Date d'inscription : 24/07/2004

MessageSujet: Re: Kill Bill   Mer 13 Oct - 20:31

J'ai été très enthousiasmée par les deux volumes de Kill Bill! Pour moi, c'est l'oeuvre la plus aboutie de Tarantino yeah !
Tous les personnages sont très attachants, malgré tous leurs travers, je ne saurai expliquer autrement que par de l'admiration, une certaine béatitude et un engouement inconditionnel ce que je ressens pour cette oeuvre cinématographique!

J'attends avec impatience de découvrir les director's cut des deux volumes green

KILL BILL, j'adooooooooooooooore... yippikaie

_________________
J'ai envie d'étriper quelqu'un ... Un volontaire???
L'abus de Melvie est dangereux pour la santé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kill Bill   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kill Bill
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kill Bill Volume 1 et 2
» Kill Bill ... The last
» Kill Bill ... le retour
» "The Bride" statue Kill Bill
» Chibi Japan Expo - 31/10 02/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chien Rose :: les trucs qui bougent qui s'écoute qui se lise :: Le grand écran-
Sauter vers: