Le Chien Rose

Un grand n'importe quoi dans la tradition des grands n'importe quoi du net
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mes exploits de plumitif

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1613
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Mes exploits de plumitif   Mar 12 Oct - 19:44

Aujourd'hui je viens de gagner de drôle de galon avec ma plume.
Ca a commencé dimanche, un pote me raconte une mésaventure qui lui est arrivé, et instantanément je sais qu'il tiens là une bonne histoire pour parler un peu de ce qu'a été sa vie.
Mais évidemment mon pote c'est pas son boulot d'écrire, et moi j'ai une idée précise du style qu'on pourrait utiliser... ça commence quand on retourne chez nous (c'est mon voisin de chambre) ça commence sur un truc un peu flippant même... je commence à écrire et je dis dans la phrase quelque chose comme : "ça faisait 16 ans que ça durait"
Or ça faisait bien, exactement 16 ans... et il ne me l'avait jamais dit (là Melvie qui se rappel une certaine carte, va commencé à flipper green ). Et puis, au fil de la soirée, des spliffs, de la discute, où on parle tout sauf de ça, je boucle toute l'histoire. En une soirée, une nouvelle... et mon pote, ahuris, de me dire : c'est exactement ça. La bonne tonalité, l'histoire, tout et en plus je me suis payé le luxe de faire un portrait de son algérie à lui.... Bin tu veux que je te dise, même moi ça m'a troué le cul. Bon certe on est assez sur la même longueur d'onde, mais quand même.
Ca c'est pour la partie, disons spirituelle de l'écriture.

Aujourd'hui c'était matériel, un gros blème avec la banque, me voilà à devoir trouver 700 euros en 24h, vu ma situation t'imagines comment c'est simple. 300 je peux, c'est une avance, mais 400 il n'y a qu'un freelance , or ça tombe bien j'en ai justement un qui m'attends... j'arrive à 12h, j'ai deux annonces à faire pour des produits économique, pas simple. Je ressort (après une pause déjeuner d'une heure) vers 15h45, les deux annonces sont faites, j'ai l'argent en poche. Fin du débat, j'emmerde la banque.
Bon certe là j'ai un coup de bol, mais franchement, croyez moi, aujourd'hui, je me dit que c'était vraiment une bonne idée de me mettre à l'écrit et de n'avoir jamais lâché l'affaire depuis le temps....

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niko13
starlette
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 26/08/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 18:20

Pourquoi n'essaies-tu pas de faire publier tes nouvelles ?
Je te pose la question, parce que le probleme se pose aussi pour moi et mon frangin (qui ecrit quand meme vachement plus que moi). Quels sont les moyens dont on dispose pour essayer de publier nos bafouilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1613
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 18:59

Bon écoute, je me suis penché sur la question il y a environs un peu moins de dix ans, j'avais écrit une nouvelle qui avait troué le cul a pas mal de gens, et qui aurait eu un prix si cette nouvelle avait fait "l'unanimité" auprès d'un certain nombre d'auteur publié membre du jury (comme me l'a expliqué la directrice de la bibliothèque de Nanterre très génée... et très fan) Mais il y a un gros gros gap. D'une part en France les nouvelles ne marchent pas, et les éditeurs naturellement frileux ne vont pas en plus se lancer dans une telle prise de risque avec des 1er romans comme on dit, sauf si t'as un nom, comme la soeur de Desplechin (Trop Sensible) ou une réputation déjà faites ailleurs. Il existe cependant des magazines littéraire qui publie des nouvelles (et qui sont même spécialisé là dedans) mais en réalité elles ne publieront que les auteurs connus, puisque donc il faut faire vendre. J'avoue que devant ce constat et étant bien moins convaincu à l'époque de mon droit à me revendiquer écrivain (sous prétexte que je n'étais pas publié comme si ça avait quoique ce soit avoir) je n'ai pas cherché à forcer les portes. Mais pour tout te dire, j'étais à l'inauguration du salon du livre cette année, une copine m'a présenté à des gens de chez Denoël et j'ai entendu la reflexion suivante "oh oui, des fois ceux qui envoient par la poste, ça marche encore..." Le secret donc, c'est de connaitre quelqu'un dans une maison d'édition qui pourra te donner un raccourçi jusqu'à l'éditeur, au directeur de collection ou au comité de lecture.
Oui je sais ça fout un peu le bourdon.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niko13
starlette
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 26/08/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 19:13

Diantre, ca veut dire qu'il va falloir coucher alors... pfff!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausse couche
star qui fait des caprices
avatar

Nombre de messages : 171
L'endroit où j'ai mes fesses posées : sur une chaise
Date d'inscription : 23/07/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 19:21

Il n'y aurait pas des petits éditeurs qui pourrait etre intéressé par ce que vous écrivez?
Ou alors,ce que vous pourriez faire,c'est utiliser internet;vous imprimez ce que vous avez écrit disons a 20 exemplaires,et vous les mettez en vente sur un site,en autoprod quoi,et si ca marche vous en imprimez d'autres etc...,ou meme vous écrivez directement sur le net,et vous faites un peu de pub sur différent site,ca peu déja etre un peu de pub,non?
J'dis ca ,mais bon,j'y connais rien,donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1613
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 19:31

Pour les petits éditeurs c'est possible, je ne sais pas, ils ont toujours besoin de nouveaux auteurs. Mais ça dépend de leur politique, en ce moment les trucs qui marchent c'est les nouvelles ou les roman de cul (érotique ou porno) écrit par des femmes (c'était même l'objet d'une annonce dans un Libé il n'y a pas longtemps) pour Internet je n'y crois pas du tout. Lire demande un effort, acheter en librairie ok, commandez des images de boules sur le net oui, mais pay per view sur une nouvelle... non. A moins d'avoir une thématique forte. Quand aux comptes d'auteur, bien que tu ne le suggère pas, je le dis tout de suite et très fort : C'EST UNE ANARQUE !

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fausse couche
star qui fait des caprices
avatar

Nombre de messages : 171
L'endroit où j'ai mes fesses posées : sur une chaise
Date d'inscription : 23/07/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 21:37

Mr Meuh! a écrit:
Quand aux comptes d'auteur, bien que tu ne le suggère pas, je le dis tout de suite et très fort : C'EST UNE ANARQUE !
C'est quoi ca?

Pour internet ce que j'disais,ce n'était pas de faire du Pay per view,mais plutot écrire comme ca gratos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1613
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   Mer 13 Oct - 21:52

Ecrire pour être lu gratos ? Non merci, la démarche d'être publié ou de vouloir l'être passe par une forme de reconnaissance, et implique donc une volonté du lecteur éventuel, sinon c'est ne pas estimer suffisement sa prose. Enfin ce n'est que mon avis. Et si je me fends d'un travail de deux ou trois ans avec un roman c'est pas pour le galvauder avec l'espoir qu'on me lira malgré tout.

Compte d'auteur consiste à investir une somme moyenne (aux environs de 400 à 500 euros) pour faire imprimer son travail. L'avantage, pas d'éditeur, donc bénéfice 100% sur le prix de vente (sinon c'est au grand maximum 13% du prix du livre)... mais le hic c'est que 1) il faudra vendre ton bouquin toi même, c'est à dire démarcher toi même les libraires, et ça, bonne chance, vu qu'en face tu as les commerciaux des maisons d'éditions, sans compter qu'en période de rentrée littéraire, les librairies sont obligé de refuser même aux grandes maisons, faute de place... 2) aucune chance de mettre un pied à la Fnac qui refuse catégoriquement les comptes d'auteur.
Donc pour vendre.... bin autant essayé de démarcher des Encyclopédie Universalis à Stain...

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes exploits de plumitif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes exploits de plumitif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Coll°) Les merveilleux exploits de Buffalo-Bill [ed Duclos]
» [Collection] Les Exploits fantastiques de Jim Tap (OPTIC)
» Les Exploits de Poison Ivy - Série [Yann & Berthet]
» [Apollinaire, Guillaume] Les exploits d'un jeune don Juan
» Les exploits de DSK - ou le FMI persiste et signe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chien Rose :: le dernier salon où on cause :: l'ashram-
Sauter vers: