Le Chien Rose

Un grand n'importe quoi dans la tradition des grands n'importe quoi du net
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Moi, Peter Sellers

Aller en bas 
AuteurMessage
doc zaïus
star qui fait des caprices
avatar

Nombre de messages : 161
L'endroit où j'ai mes fesses posées : tralfamadore
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Moi, Peter Sellers   Mer 1 Déc - 13:29



Moi, Peter Sellers

Comédie dramatique / biographie américaine (2003) de Stephen Hopkins
Avec Geoffrey Rush, Charlize Theron, Emily Watson...
Durée : 2h 08min
Titre original : The Life and death of Peter Sellers

Moi, Peter Sellers (sorti sur les écrans français le 17 /11 / 2004) retrace la vie et la carrière de l'un des plus grands acteurs britanniques, Peter Sellers et est adapté du roman homonyme de Roger Lewis.

Ce film, grand oublié du dernier Festival de Cannes (2004), est une merveille comme on en fait peu.
Geoffey Rush (que l'on connait notamment pour sa prestation ahurissante dans Shine) est littéralement habité par le corps et l'âme de Sellers et y livre une interprétation hallucinante tant au niveau du respect du jeu de Sellers (sa façon de marcher, de jouer, de parler, etc...) que du respect de l'homme tout court. On sent une profonde passion dans les gestes de Rush, un amour inconditionnel du bonhomme. C'est beau et émouvant.



La mise en scène grouille d'idées tantôt poétiques, tantôt délirantes. La rencontre avec Stanley Kubrick (interprété par Stanley Tucci) est hillarante et le traitement de la relation à la fois tumulteuse et passionnelle qu'entretenaient Peter Sellers et Blake Edwards (John Lithgow) tient du miracle. Pas de grandiloquence, ni de pathos. Tout est traité avec beaucoup de retenue, d'humour et de lyrisme. La poésie arrive toujours de là où on l'attend le moins. On en pleurerait tellement c'est émouvant...

Peter Sellers, dans sa schizophrénie, ses déboires amoureux et ses égarements a vécu sa vie comme on vit une maladie avec tout ce que cela comporte de douleurs intolérables, de descente aux enfers, de peur, mais aussi de brefs instants de joie, de répit entre deux crises.
Etouffé par une mère envahissante, totalement puéril, débordant de passions inasouvies (son amour unilatéral pour Sophia Loren...), Peter Sellers ne fut jamais satisfait par sa carrière, ses rôles comiques et a toujours nié le génie qui semblait l'habiter dans ses interprétations renversantes (Clouseau, etc...). Sellers voulait jouer des drames.

L'on comprend alors enfin toute l'importance qu'il pouvait donner à la mise en chantier de ce qu'il considérait comme le plus grand rôle de sa vie : Chance Gardener, le jardinier à l'esprit simple et modelable du film Bienvenue Mister Chance a n'en point douter le plus beau film et surtout le plus émouvant de toute sa carrière où, d'une certaine façon, Sellers y interprète son propre rôle.

IMDb
Festival de Cannes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/thegoldenage/leitmotiv/
redux
Franck Provost, le coiffeur des stars
avatar

Nombre de messages : 673
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Un beau fauteuil en osier
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Moi, Peter Sellers   Jeu 2 Déc - 10:57

Les biopics sur les personnages "plus fort que la vie" tel le Ali de Michael Mann ne m'ont jamais tenté.
A part pour l'acteur qui a l'honneur d'interprtéter ces grandes figures, je ne vois pas trop l'intérêt à ces oeuvres qui ne peuvent être qu'inférieures à la réalité qu'elles tentent de retranscrire.
Un film que je découvrirai plus sûrement sur mon petit écran.

_________________
-" J'ai été le tout premier musicien absolument incompétent de l'histoire du rock".
Brian Eno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doc zaïus
star qui fait des caprices
avatar

Nombre de messages : 161
L'endroit où j'ai mes fesses posées : tralfamadore
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Moi, Peter Sellers   Jeu 2 Déc - 16:44

Oui. Sauf que là, ça ne cherche pas à faire "plus fort que la vie". C'est juste l'adaptation d'un bouquin. La mise en scène fait qu'on a, en quelque sorte, un mélange de faits tirés de la réalité qui servent à mieux cerner la personnalité tourmentée de Sellers (mais sans vouloir absolument lui être supérieur), et tout un tas de scènes assez délirantes un peu à l'image de ses films - quelques clins d'oeils retraçant la vie de l'acteur.

Mais bon... faut quand même être accro à Peter Sellers ! Sans ça, je pense que c'est l'ennui total... Wink

Cela dit, toutes les scènes traitant de Kubrick et Edwards valent vraiment le détour ! yop!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/thegoldenage/leitmotiv/
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Moi, Peter Sellers   Sam 11 Déc - 16:11

Biopics, de bio comme biographie et de épique mais en anglais. Je suis d'accord avec le coiffeur, pareil, le dernier biobiggerthanlifepic que j'ai vu c'était Frida, au demeurant joliment cadré, couleurs bien rendu, c'est le minimum, mais tellement américain pour un film parlant d'une mexicaine bi sexuel, buvant la téquila à la bouteille, amoureuse des ogres (Diego de Rivera, Trotsky, Rockfeller...) et ayant une relation proximale avec la mort et la douleurs si peu catho pourtant... bref ça sent la meringue à chaques fois, et j'ai pas vu Ali. Mais sinon, ouais.... pourquoi pas celui là, mais on TV uniquement.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi, Peter Sellers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi, Peter Sellers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan
» [Barrie, James M.] Peter Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chien Rose :: les trucs qui bougent qui s'écoute qui se lise :: Le grand écran-
Sauter vers: