Le Chien Rose

Un grand n'importe quoi dans la tradition des grands n'importe quoi du net
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Légalisation

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Légalisation   Dim 25 Juil - 21:35

Voilà j'ouvre le topic alors que j'ai une sérieuse envie de pisser et que je suis dans un cyber et que il a à dire. C'est pas raisonnable, d'autant moins qu'en vertu de l'article L670 du code pénal il est interdit de faire toute forme de publicité quel qu'elle soit aux stupéfiants. Ca tombe bien je n'en ferais pas, mais quand j'aurais fait pipi et que j'aurais plus de temps, je développerais mon point de vue dessus, qui du reste ira en partie rejoindre le topic des utopies. En attendant vous pouvez commencer à vous foutre sur la gueule il y a des sujets prédisposés... :smoke:

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rebelle
Rapetisseur en chef
avatar

Nombre de messages : 76
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Dans mon slip
Date d'inscription : 17/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 26 Juil - 15:41

Il FAUT légaliser. Voilà c'est tout, m'en fout des arguments.

:smoke:

_________________
"Vous avez tous les jours des gens qui meurent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laglande.free.fr
melvie
Chieuse Pro
avatar

Nombre de messages : 916
L'endroit où j'ai mes fesses posées : sur le chien pink en train de me défouler
Date d'inscription : 24/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 26 Juil - 16:41

Le rebelle a écrit:
Il FAUT légaliser. Voilà c'est tout, m'en fout des arguments.

:smoke:

Ben, je suis, comme qui dirait, vachement d'accord sur ce coup là :smoke: yop!

_________________
J'ai envie d'étriper quelqu'un ... Un volontaire???
L'abus de Melvie est dangereux pour la santé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamReVolt
Bernard Henry Levy


Nombre de messages : 282
L'endroit où j'ai mes fesses posées : damonkul
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 26 Juil - 19:56

Légaliser je veux bien mais quoi donc au fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 26 Juil - 20:26

Je vais être clair, nous sommes des toxicomanes. Les fumeurs de cannabis n'aiment pas être associés à cette idée puisque donc il s'agit d'une drogue soit disant douce. Question douceur cependant je sais d'expérience que le cannabis à l'excès et dans un certain contexte de déséhérence envoie directement en psychiatrie. D'autant mieux que le THC contenu dans le cannabis est de plus en plus excessif, du fait même de l'absence de toute réglementation sur le sujet, et de tout débat un peu moins incensé que celui qui a court en France dans les milieux les plus à droite. Or le THC à haute dose, dans les 50% à 100% de taux de saturation est hallucinogène, voir mortel (selon les petites souris).

Cependant croire qu'une société peut exister sans drogue, quel qu'elle soit, nicotine, alcool, qat, cannabis ou kif, est un leurre issu d'une certaine idée de pureté absolu, et qui donc comme tout absolu est une utopie. C'est pourtant cette même utopie que poursuivent les legislateurs, politique et surtout les sectes intégristes religieuses en essayant de chatier chez les individus leur besoin d'absolu, de détachement, d'évasion du réel. Ce même besoin qui chez d'autre s'exprimera dans la foi (et ici ce n'est pas à tort qu'on peut parler d'opium du peuple) ou l'effort physique tel que le sport. Mais pour ceux qui n'ont ni la foi, ni l'envie de suer sur leurs muscles, reste la ou les drogues. Or ces drogues, utilisés pour la plus part, et avant tout comme vecteur de communication avec d'autres mondes, sont aujourd'hui dans la même logique industrielle que tous les plaisirs humains, tel que le sexe. Et pire, puisque le sexe est limité par nos physiologies, la drogue elle polymorphe, malléable, améliorable.

De fait aujourd'hui, en dépis des efforts des prohibisionnistes de tout poil, la plus part du reste inspiré des organisations religieuses qui engendrèrent la prohibition sur l'alcool, cette même prohibition est un échec cuisant. Echec humain, puisque la toxicomanie est partout et sans presque aucun contrôle (les états s'y refusant pour la plus part, je rappel que la Hollande n'est qu'une tolérance d'etat pas un fait acquis par la loi), échec financier et sociale puisque non seulement la police est impuissante et sait la guerre perdue d'avance face aux moyens énormes que le trafique engendre, mais chaque années, sans résultat probant, les états dépensent des milliards en vain, à réduire la toxicomanie et le trafique, à soigner des gens qui refusent ou ne peuvent se soigner, tandis qu'en face, dans les milieux sportif se développe le scandale du dopage, sans que pour autant les manifestations les plus célèbres pour leur scandales ne cessent et je pense ici au Tour de France entre autre.
Bref comme l'annonçait l'échec de la prohibition sur l'alcool, celle sur les drogues nourris mieux les mafias, les banques off shore et les porte feuille des politiciens qu'elle ne résoud quoique ce soit.

Donc il est urgent de légaliser. Mais légaliser quoi et comment ? C'est ici que personne en général ne s'entend, parce que en premier lieu on considère le toxicomane comme un malade puis un délinquant. Or des milliers de français sont aujourd'hui sous anti dépresseurs (je rappel que nous en sommes les consommateurs numéro 1 en Europe, les suédois préférant battre des records de suicide) sans jamais être considéré comme des malades. Et c'est peut-être ici qu'il faudrait s'entendre sur le terme de malade....
Mais là tout de suite, il ne me reste plus beaucoup de temps, donc je vous laisse réfléchir à la question, la suite la prochaine fois.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études


Dernière édition par le Mar 27 Juil - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rebelle
Rapetisseur en chef
avatar

Nombre de messages : 76
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Dans mon slip
Date d'inscription : 17/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 26 Juil - 22:19

Bon avant toute chose, petites précisions orthographiques: "tord" dans le sens de ne pas avoir raison s'écrit "tort". "Plus part" s'écrit "plupart". Voilà, bon on s'en fout mais c'était juste histoire d'introduire mon message. Wink

Bon j'avoue, quand t'as mis ton message j'ai pas pensé à la toxicomanie, mais avant tout aux millions de fumeurs occasionnels qui doivent se cacher pour acheter leur petite drogue comme des vulgaires mafieux alors qu'à côté de chez eux y a le bar ou des pochtrons finissent à quatre pattes à 2H de mat'. Cela dit tu as parfaitement raison de parler des toxicos, que ce soit à l'alcool, au cannabis ou aux médocs.
Par ailleurs légaliser permettrait de mettre à mal beaucoup de mafias et de petis malins qui se font de l'argent là dessus. Ca donnerait aussi moins de raisons aux flics de patrouiller sans arrêt dans les quartiers populaires alors que les quartiers bourgeois ne sont jamais inquiétés (on peut fumer tranquilement dans le XVIème, c'est beaucoup plus difficile dans le "9-3" du fait d'une surveillance policière étroite).
C'est tout pour l'instant, la suite au prochain numéro. devilsmoke

_________________
"Vous avez tous les jours des gens qui meurent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laglande.free.fr
melvie
Chieuse Pro
avatar

Nombre de messages : 916
L'endroit où j'ai mes fesses posées : sur le chien pink en train de me défouler
Date d'inscription : 24/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mar 27 Juil - 3:39

Le rebelle a écrit:
Bon avant toute chose, petites précisions orthographiques: "tord" dans le sens de ne pas avoir raison s'écrit "tort". "Plus part" s'écrit "plupart". Voilà, bon on s'en fout mais c'était juste histoire d'introduire mon message. Wink
Jamic, c toi? lol lol lol

Le rebelle a écrit:
Bon j'avoue, quand t'as mis ton message j'ai pas pensé à la toxicomanie, mais avant tout aux millions de fumeurs occasionnels qui doivent se cacher pour acheter leur petite drogue comme des vulgaires mafieux alors qu'à côté de chez eux y a le bar ou des pochtrons finissent à quatre pattes à 2H de mat'. Cela dit tu as parfaitement raison de parler des toxicos, que ce soit à l'alcool, au cannabis ou aux médocs.
Par ailleurs légaliser permettrait de mettre à mal beaucoup de mafias et de petis malins qui se font de l'argent là dessus. Ca donnerait aussi moins de raisons aux flics de patrouiller sans arrêt dans les quartiers populaires alors que les quartiers bourgeois ne sont jamais inquiétés (on peut fumer tranquilement dans le XVIème, c'est beaucoup plus difficile dans le "9-3" du fait d'une surveillance policière étroite).
C'est tout pour l'instant, la suite au prochain numéro. devilsmoke

Ben , j'ai eu la meme méprise et je pense tout pareil, alors j'ai plus rien à ajouter... bonsoir clapclap

_________________
J'ai envie d'étriper quelqu'un ... Un volontaire???
L'abus de Melvie est dangereux pour la santé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamReVolt
Bernard Henry Levy


Nombre de messages : 282
L'endroit où j'ai mes fesses posées : damonkul
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mar 27 Juil - 3:59

Assez d'accords aussi.

Et ne perdons pas de vus que les géants du tabac et de l'alcool ne sont jamais que des mafias légalisées et contrôlés (tant bien que mal) par les états.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitty Kawaï
starlette qui couche
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mer 28 Juil - 17:23

moi je suis pour la légalisation à une condition : que les gens fument l'herbe pure parce que je supporte pas le tabac voila green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mer 28 Juil - 18:19

Bien, je crois que nous ne nous sommes pas bien compris. Je répète, les fumeurs, occasionels ou non n'aiment pas et refusent d'ailleurs de se percevoir comme des toxicomanes, or c'est ce qu'ils sont. La dépendance au shit est bien une réalité, même si elle psychologique. 90% des fumeurs disent : je m'en passe si je veux, mais dès qu'ils peuvent ils recommencent. Jusqu'à quand ? Jusqu'à lassitude et qu'ils passent à autre chose. Un toxicomane ne peut pas s'observer lui-même mais il peut admettre sa dépendance à partir du moment où il admet qu'il ne peut ou ne veut (ce qui dans le domaine de la toxicomanie est pareil) admettre qu'il ne passera pas de son pétard de fin de journée ou du samedi soir.
Ce manque d'acceptation chez les fumeurs de cannabis tient de cet angélisme qui tourne autour d'un produit qui, comme toutes les drogues, est potentiellement dangereux mais jamais acepté comme tel. Après tout, la plus part du temps un fumeur n'est pas agressif, il ne connait pas les crises de manque du junkie. C'est oublié un peu vite les gens qui sont interné, comme oublié un peu vite que les enfants soldats se défoncent énormément au shit avant de partir au carnage. Oublier aussi vite qu'ajouter de l'alcool à ça et le mélange devient détonnant.

Donc toxicomane, occasionel ou pas, qui s'intoxique volontairement et répond à une dépendance plus ou moins avoué. Mais j'en étais à l'idée de maladie. Il y a toute sorte de maladie, du sida aux simples maladies nerveuses, la toxicomanie répond à mon avis à cette dernière, le stress, la neurasthénie, et aussi un certain nombre de problème psychologique qui parfois tourne à la maladie psychologique pure, c'est à dire du désordre. On passe du manque de confiance en soit à l'aboulie ou l'anorexie, du chagrin d'amour au désespoir chronique, de problème variables au trouble bi polaire. Et puisque la société ne reconnait en rien ces problèmes sinon lorsqu'il tourne à la maladie et que nous sommes dans le culte de la performance et de la perfection, le tout est enterré rapidement, sans que souvent un adolescent, par exemple, ne puisse l'exprimer clairement de peur que son environnement le traite comme un paria.
Mais une maladie, on peut vivre avec. Des millions de peronnes en france subissent des troubles nerveux diverses, comme le stress sans que personne ne s'en émeuve. Malheureusement si pour se soulager, le "malade" se sent l'envie de fumer ou de sniffer, là immédiatement la carte de l'insécurité, du pouvoir public et de la santé est sortie. Toujours au nom de quoi ? Eh bien de cette fameuse société sans drogue (donc implicitement saine) qui n'a jamais existé sinon dans l'imaginaire de certain, puisque depuis 4000 ans le cannabis et l'opium sont du quotidien des hommes, pour ne parler que de ces deux drogues là.

Or il faut bien voir que la drogue n'est pas perçut de la même manière par les médecins et les politiques. Je ne vais pas revenir sur le thème médical, mais sur celui du politique. Là la drogue est une affaire de pouvoir. Les américains qui essayèrent au Yemen et en Somalie d'interdir le qat n'avait d'autant rien compris que le qat est autant une drogue, qu'une monnaie d'échange et un système sociale inter communauté. L'opium a fait la fortune de la Compagnie des Indes, et son trafic est en grande partie responsable du désordre et de la révolte majeur qui a suivi en Chine jusqu'à l'avénement de Mao. Hong Kong n'aurait jamais été britannique si la reine Victoria n'avait pas autorisé le trafic d'opium (par ailleurs interdit en Angleterre). La cocaïne a été interdite en France en 1914 et le cannabis aux Etats Unis immédiatement après l'échec de la prohibition sur l'alcool (rapport de cause à effet d'ailleurs, il fallait un nouveau cheval de bataille aux associations religieuse et là c'était d'autant plus facile que les fumeurs étaient pour la plus part noirs) une des raisons en dehors du puritanisme est la concurrence du chanvre sur le coton.
Dans tous les cas il s'agit d'une affaire de monopole économique et jamais de santé comme aimerait actuellement nous le faire croire la Chiraquie (très obsédé par la question du cannabis d'ailleurs, grâce à l'infame professeur Nahas). Si le cannabis représente après le tourisme pour le Maroc la troisième plus grosse industrie du pays (30% du revenu agricole) il n'est pour autant pas légalisé du fait des amitiers particulières avec la France. Si la Hollande à contrario continue de laisser les coffee shop tourner malgrès les nombreux désagrément (tous les produits "durs" vendu dans la rue) c'est bien parce que l'argent du touriste n'a jamais d'odeur et surtout pour des gens aussi pragmatiques que les hollandais.

Donc nous sommes dans une complète hypocrisie, tandis qu'on dénombre (sans chiffre sûr du reste) 5 millions de fumeurs en france, et qu'une drogue nouvelle par jour est produite dans le monde. D'où l'urgence de cesser de masquer les yeux et d'admettre enfin que la loi de 70 est une ineptie, non pas dans la perspective de Sarko le petit bras, mais dans une perspective de santé, de politique, et de société bien réel et tangible. D'autant mieux que cette loi, interdisant tout débat sur le sujet, les scientifiques préfèrent mentir, plutôt que de reconnaitre des études prouvées ailleurs, démontrée sur le terrain, à savoir que le cannabis ne fait pas que distraire nos neurones il soigne !!!
La sclérose en plaque par exemple, il redonne de l'appétit au sidéen qui subisse des trithérapie tellement lourde que certain ne les supportent pas... environs 85 mollécules variables dans le THC et le CBD (autre principe actif du cannabis mais bien moins dangereux) et qui ne sont pas sérieusement étudié du fait de la prohibition et de la pression politique.

Donc légiférons et vite. Et une des premières idées selon moi, puisque nous sommes dans un cadre particulier, légalisons sous contrôle médical, et puis légalisons intteligement. A savoir : TOUT ! et surtout avec l'aide des dealers actuels qui sont non seulement techniquement bien placé pour ce commerce mais surtout qui risquent de se tourner vers d'autres choses si on leur retire brutalement leur gagne pain (et là je pense aux môme des cités en particuliers)

Voilà, pour l'instant je m'arrête là, je développerais sur ce dernier sujet ultièrement. Vous pouvez fumer. :smoke:

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rebelle
Rapetisseur en chef
avatar

Nombre de messages : 76
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Dans mon slip
Date d'inscription : 17/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mer 28 Juil - 18:47

Ah oui c'est vrai ça, le cannabis permet de soigner pas mal de choses, notamment aussi les désagréments causés par les chimiothérapies en cas de cancer.


Sinon je ne sais pas si on peut parler de toxicomane pour quelqu'un qui fume un ou deux pétards par semaine (ou un ou deux verres d'alcool, ou quelques cigarettes). Le problème c'est quand la personne se met à fumer (ou boire) toute seule, et non dans le cadre d'une soirée/fête.
Après sur le cannabis y a plein d'études contradicatoires. Je m'en rapelle d'une qui classait le cannabis dans les drogues les moins dangereuses, avec au niveau au dessus l'alcool et au plus haut le tabac.

_________________
"Vous avez tous les jours des gens qui meurent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laglande.free.fr
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Jeu 29 Juil - 15:47

Les études sur le cannabis ne sont pas d'accord pour une simple raison, y est instruit trop souvent l'aspect politique avant l'aspect strictement médical.
Puisque le haschich est coupé avec à peu près n'importe quoi (miel, pneu, colle, henné...etc) et qu'il demande du tabac il est forcément plus nocif qu'une clope seule. Puisque le THC est une substance psychotrope il est forcément plus risqué que 45° d'alcool.
Moi tout ce que j'en ai c'est mon expérience, j'ai 40 ans, je fume depuis l'âge de 14 ans et j'ai commencé par les pétards avant de passer par la cope, fait le calcul. 26 ans de fumettes, moins quelques années parce que j'ai arrêté la première fois vers 20 ans et reprit vers 23, et que je fais des pauses, surtout depuis que cannabis a contribué à mon exil en psy. pimpon yop! hum hum

Légaliser permettrait un contrôle de qualité et permettrait aussi à des gens de se soigner. Aux Pays Bas la permessivité des coffees génères une tout autre délinquance, dans les rues on trouve de tout : acide, x, héro, coke, amphet, meth, crack... un supermarché à même la rue(comme à New York dans les années 80 du reste). En résumé une partie non négligeable et surtout bien plus dangereuse du marché de la came se développe. Aussi dangereux puisse être le cannabis, il ne sera jamais autant dangereux que de l'héro. Dangereux dans le sens over dose, manque, besoin de fric énorme, etc... Ce développement sauvage se fait sans autre contrôle que celui du policier. Or tout le monde sait ce que font des mauvais x ou des acides frelatés à un cerveau.

Donc pas de choix sinon radical : légaliser tout, mais dans un contrôle strict, et surtout contrôler le marché de la drogue comme le marché pharmaceutique contrôle ses médocs, à savoir sur autorisation de mise sur le marché. Produit testé, produit à but récréatif strict, test de tolérance de nocivité, autorisation en fonction de la nocivité. Par exemple, l'héroïne sous ordonnance, direction un "tableau B" de la drogue. Et surtout sous contrôle médical.
Ce qui doit impliqué in extenso une spécialisation dans ce domaine. Avec bien entendu un passage en psychopathologie.
Parce qu'il n'est pas question non plus de laisser un type abuser des bonnes choses et tomber dans l'abandon de lui-même comme le "needle park" de Zurich en a été le triste exemple, comme l'expérience foiré de la suède l'a montré. Non à la politique du "je laisse faire et je m'en lave les mains". Je laisse faire oui parce que ça coûte trop cher de faire le contraire, mais en conscience. L'héroïnomane est suivi par un psy et un généraliste, et comme ce n'est pas le "malade" qui fera la démarche et que la justice a assez de travail ce sera aux médecins de suivrent leurs patients, que leur serment d'Hippocrate servent enfin à quelque chose (et là je parle plus du serment d'origine).

C'est possible, il suffit de regarder ce qui se passe dans les raves, le contrôle des x par les assoces, contrôle gratis. Une démarche responsable et intelligente.

Pas de coffee, ne serait-ce que parce que tout le monde n'a pas envie de mater des bédaveurs vautrés sur leur pipe à eau comme à Dame. En appartement, c'est mieux pour tout le monde, des appartements "commerciaux", la même idée que le coffee mais plus discret.

Contrôle du marché global par les prix et surtout, la distribution. Les quantités sur le marché doivent être contrôlé et réduite. Pas oublier que la came c'est bon, il s'agirait pas que tout le monde se mette à s'exploser la gueule. Contrôle du risque de pendémie en somme.

Restriction aux mineurs, mais là c'est un leurre parce qu'il y aura toujours des moyens de resquiller, le plus simple serait donc de produire une restriction sur la quantité plus que sur le produit. Un gamin en plein examen ne devrait pas avoir droit à la même quantité de cannabis (par exemple) que bidule qui a déjà une vie professionel et est socialisé.

Voilà quelques idées... et bien entendu tout ça financé par la vente et l'achat. Vu le potentiel de clientèle on pourrait même rembourser la sécu avec.
Comment ça je rêve ? Oui et alors ? Tout commence par là non ? Des rêves de voler.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc elbichon
starlette qui couche pas
avatar

Nombre de messages : 38
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Bonjour, moi c'est Quentin de Montargy
Date d'inscription : 22/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Sam 31 Juil - 0:16

perso comme je suis le reac du forum je contre la legalisation ou meme la depenalisation
J'ai trop de copains qui mette 5 secondes avt de repondre pour que l'on me dise que cela n'est pas nocifs
Il fut un temps ou j'ai bcp fumé il est maintenant ou je fume bcp moins!!


en plus ds un joint il y a du tabac et le tabac c'est super mauvais!!!!!!!






bon je vais me fumer une clope bande de drogues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redux
Franck Provost, le coiffeur des stars
avatar

Nombre de messages : 673
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Un beau fauteuil en osier
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Sam 31 Juil - 0:20

marc elbichon a écrit:
en plus ds un joint il y a du tabac et le tabac c'est super mauvais!!!!!!!

Cela dépend de toi. Au lieu de mettre du tabac avec ton chite, tu t'achètes en pharmacie des cigarettes à l'eucalyptus et c'est ça que tu mêle à ton chite. C'est nettement moins nocif et ton joint te fera beaucoup plus d'effet. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc elbichon
starlette qui couche pas
avatar

Nombre de messages : 38
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Bonjour, moi c'est Quentin de Montargy
Date d'inscription : 22/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Sam 31 Juil - 7:45

houla la ca pue et c est degueu,un joint a l'eucalyptus pq pas avec du the ou d la verveine Cool [/u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Sam 31 Juil - 13:24

bon je vais vous donner une recette de rasta : PAS DE TABAC ! JAMAIS ! de l'herbe pur, c'est tout, et pour le papier, une feuille de balisier séchée, c'est très bon soulman . Sinon pour le thé tu peux y mélanger de l'herbe et l'infusé, c'est soft. :smoke:

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc elbichon
starlette qui couche pas
avatar

Nombre de messages : 38
L'endroit où j'ai mes fesses posées : Bonjour, moi c'est Quentin de Montargy
Date d'inscription : 22/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Dim 1 Aoû - 4:10

la on voit le connaisseur :smoke:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mercredi
petit clitoris
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Dim 1 Aoû - 17:18

salut

ouais jsuis d'accord c'est mieux d'éviter le tabac

Citation :
Pas de coffee, ne serait-ce que parce que tout le monde n'a pas envie de mater des bédaveurs vautrés sur leur pipe à eau comme à Dame. En appartement, c'est mieux pour tout le monde, des appartements "commerciaux", la même idée que le coffee mais plus discret.

Donc toujours un peu le concept du coffee shop. Un truc en appart, bof bof, ça fait un peu, comment dire, sectaire, comme les mecques de banlieues, et puis un coffee dans un immeuble, immeuble occupé par des particuliers ou des commerciaux, ou des bureaux ou, ou..., y'aura forcément toujours des raleurs.
Il faudrait un moyen terme.
C'est vrai que les ptits cons français qui vont à dam se droguer en pleine rue c'est pas le top.

dépénalizatione ou légalizatione?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senhal.free.fr
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Dim 1 Aoû - 17:53

oui, oui, bon, l'appart c'est juste que ça me parait plus "confortable", mais c'est vrai qu'il y a le côté fermé et fermé c'est jamais bien, surtout face à la méfiance.
Sinon dépénaliser c'est bien, oui mais quand tu regardes les italiens ou les espagnols ça ne résoud pas pour autant les problèmes génériques qu'imposent le trafic et les toxicomanies lourdes. En revanche comme moyen d'avancer vers... oui c'est un bon truc, mais c'est surtout, aujourd'hui un moyen de dégorger les prisons, et alléger le travail des juges, et ça c'est sûr ça serait un truc important à faire en France. Mais au lieu de ça on s'est proposé un système un peu plus coercitif, avec une visée bien déterminé vers un certain type de consommateur et des peines qui n'implique plus la prison mais le portefeuille, les moyens de déplacement, le droit de réunion, autant de petites entailles au contrat républicain d'une droite qui confond cynisme et aspect pratique pour nous livrer une politique "neuve", "moderne", "ambitieuse" bref tout ce qu'est censé incarné celui qu'on nous survend comme le futur P.
pfff!
Bon je disgresse, mais après tout c'est pas les utopies ici, c'est une discussion autour de légalisation (ou de la dépé...)
Au fait bonjour mercredi, aujourd'hui c'est dimanche.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamReVolt
Bernard Henry Levy


Nombre de messages : 282
L'endroit où j'ai mes fesses posées : damonkul
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 2 Aoû - 1:07

Ceci-dit, cela me les brouterait sévère de voir Le Cartel de Medeline, les Farc et autre Calabrais intégrés le CAC 40 en grandes pompes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mercredi
petit clitoris
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 2 Aoû - 10:43

hum ben ouais...

bah euh

cultivons à la maison...

En fait je me demandais quelque chose : ils se fournissent où les coffee?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://senhal.free.fr
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 2 Aoû - 18:29

Auquel cas BHL tu es naïf, ils y sont déjà dans le CAC40... sachant que le seule trafique de drogue rapportait à la mafia américaine 4 milliards de dollars par an dans les années 80, et qu'aujourd'hui un passager clandestin vaut environs entre 5 et 7.000 euros par tête, l'un dans l'autre les tonnes de frics qui sont entre les mains des mafias est d'autant plus réinjecté dans l'économie légale, que le but des parrains est avant tout le Pouvoir.
Pour les coffee pendant une certaine période il se fournissait illégalement en Allemagne essentiellement (plaque tournante de l'europe pour la drogue) maintenant la culture de cannabis est devenu une véritable industrie hollandaise (les serres font aussi bien de la tulipe que de la skunk) d'autant que d'une part la hollande comme la suisse, la californie, et l'angleterre à demi mot reconnaissent les vertus thérapeutiques (il faut savoir que la France fait pression pour que les laboratoires prétendent le contraire, Chirac étant très obsédé par le cannabis) et cette voie thérapeutique ouvre de grandes perspectives, tout comme l'usage du chanvre à titre de vêtement.
Naturlish des entrepreneurs ont déjà mit au point des inhalateurs de cannabis qui permettent d'obtenir l'effet du pet sans les désagrément de la fumette. Car il faut voir un truc, à partir du moment où une société cesse de culpabiliser ses citoyens et commence à les prendre pour des adultes, dans cette même société des gens tentent de rendre moins nocif leur vice.

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamReVolt
Bernard Henry Levy


Nombre de messages : 282
L'endroit où j'ai mes fesses posées : damonkul
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Lun 2 Aoû - 23:53

Mr Meuh! a écrit:
Auquel cas BHL tu es naïf, ils y sont déjà dans le CAC40... sachant que le seule trafique de drogue rapportait à la mafia américaine 4 milliards de dollars par an dans les années 80, et qu'aujourd'hui un passager clandestin vaut environs entre 5 et 7.000 euros par tête, l'un dans l'autre les tonnes de frics qui sont entre les mains des mafias est d'autant plus réinjecté dans l'économie légale, que le but des parrains est avant tout le Pouvoir.
Tu as raison de me le rappeler, j'avais oublié que c'était déjà cuit.
Mais dis-moi, qu'elles seraient leur intérêt à rentrer dans le circuit légale et d'officialiser leur activités.
Je veux dire, à part devenir des Phillip Morris et autre Altadis des drogues dures, croient-tu vraiment que c'est dans leur intérêt de rentrer dans le rang ?
Devrait-on ensuite passer à l'étape suivante, à savoir dépénaliser les prises d'otages et le trafic d'organes ? (je pose volontairement la question de Candide)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Meuh!
Master de la Ceremony
avatar

Nombre de messages : 1612
L'endroit où j'ai mes fesses posées :
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mar 3 Aoû - 18:10

L'un des soucis des plus anciennes organisations mafieuses (Camorra, Cosa Nosa, N'angretta, triades, yakuza) est de devenir un membre plein de la société civile. C'est pourquoi certaine refuse le trafique, comme les Bambous Unis, ou se foutent sur la gueule pour inclure le trafique (famille Gambino), et globalement, plus elles sont anciennes plus elles aspirent à la respectabilité. Mais quoiqu'il en soit la mafia ne s'intéresse qu'à la mafia. Le démantelement de la French Connection a fait éclater le marché à la faveur des Turcs, des Afghan, des pakistanais et des chinois qui contrôle la Birmanie. En gros la mafia est l'aboutissement du raisonnement capitaliste dans son aspect le plus cynique. Aujourd'hui le trafique devenant plus difficile, il faut de grosses organisations pour en faire une entreprise sûr. Le trafique d'être humain est plus lucratif en proportion des moyens mise en oeuvre pour lutter contre et de la quantité des candidats à l'immigration. Mais au delà de ça, les organisations mafieuses ont trouvé des quantités de moyens pour s'inclure dans l'économie légale, en cooptant certaine société, spécialité des Yakuzas par exemple. Leur sucrer le bénéfice du trafique, leur coupera un genoux, mais surtout il rendra la circulation financière illicite plus délicate. Le trafique finance quantité de guerre, la guerre du Liban par exemple fut financé en partie grâce à la plaine de la Beka. Court-cicuiter ce trafique mettera à plat un certain nombre de chose, et de conflit qui perdure pour le seul intérêt des chefs de guerre et des mafias.
Cela dit cela ne "tuera" jamais aucune organisations, puisqu'elle fonctionnent toutes sur le principes commerciales des trusts et autre compagnies globales, à savoir la multiplication des secteurs d'investissements. Les mafias, sauf donc peut-être les plus anciennes et dont la spécialité est généralement le jeu et la prostitution (je te renvois à ce qu'explique Don Corléone à Solozo dans le Parrain, il défini le raisonnement d'une partie de la mafia italo-américaine et chinoise) ne chercheront jamais à s'intégrer pour devenir Philip Morris, mais chercherons assurément à contrôler économiquement ce "Philip Morris" par d'autres moyens.
La légalisation n'a pas prétention d'éradiquer des systèmes qui fonctionnent pour certain depuis 4000 ans (les triades) et qui repose sur une constante de la société : la criminalité. Mais assurément elle leur fera du mal. De plus, et c'est surtout l'intérêt, cela permettra aux services de police de diriger leurs enquètes et la répression avec plus de force sur tous les systèmes qu'emploient les mafias pour gagner de l'argent, autre que le trafique.

En fait à mon sens ce n'est pas sur le macrocosme que la légalisation est toute fois risquée, mais sur le microcosme, à savoir sur la rue. La dope fait vivre beaucoup de gens en dehors des gros groupes, et c'est une structure en soit. Or quand on ote une structure il faut s'attendre à un éclatement. Pour réfléchir en terme de capitale, cela risque de mettre au chômage technique des quantités de criminels de toutes sortes (dont certain sont eux même des toxicomanes qui se servent du trafique pour se payer leur dose) et qui forcément chercheront de l'argent facile ailleurs. C'est pourquoi une légalisation intelligente doit se faire dans l'optique d'intégrer les dits "criminels" en priorité. Maintenant on ne devient pas voleur, la plus part du temps, par vocation, on l'est par circonstance ou parce que c'est dans les dispositions de notre caractère, fruit parfois même de l'éducation. L'argent "facile" comme on dit est toujours attirant, il y aura donc toujours des "criminels" qui refuseront de s'intégrer aux système. C'est aussi une des limites de la légalisation. Mais encore une fois légaliser ne veut pas dire éradiquer le crime sous toutes ses formes. C'est d'une part accepter de prendre les citoyens pour des adultes, d'autres part économiser sur certains moyens de lutte et de prévention pour les concentrer ailleurs d'une manière plus efficace, enfin normaliser plutôt que diaboliser. Il faut tout de même voir qu'officiellement la Hollande ne compte que 2% de fumeurs... quand la porte de la cage est ouverte, les oiseaux s'envolent toujours, mais souvent ils reviennent ou reste tranquille.

Pour une explication soucieuse et détaillée des crimes organisés je vous conseille ce rapport de Polytechnique : http://www.imprimerie.polytechnique.fr/Rapports/Files/corps_de_rapport.pdf (109 pages quand même)

_________________
Si j'avais sut où tout cela nous ménerait, jamais je ne m'en serais mêlé.

Max Planck, à propos de ses propres études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamReVolt
Bernard Henry Levy


Nombre de messages : 282
L'endroit où j'ai mes fesses posées : damonkul
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: Légalisation   Mar 3 Aoû - 22:10

Mr Meuh! a écrit:
quand la porte de la cage est ouverte, les oiseaux s'envolent toujours, mais souvent ils reviennent ou reste tranquille.
Quel manifique conclusion.
Va faire comprendre ça à nos chers politicos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légalisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légalisation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre la légalisation de la marijuana
» ACCORDEON
» Pour ou contre la legalisation de la drogue et du canabis ?
» Cannabis, vers une légalisation?
» Légalisation du cannabis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chien Rose :: Le Ring :: la foire d'empoigne-
Sauter vers: